Aller au contenu principal
Vous pouvez écouter cet article en podcast

Besoins en métaux

Les terminaux numériques que nous utilisons contiennent de nombreux métaux différents. Ces métaux sont répartis inégalement sur la planète. Aucun pays (à part peut-être la Chine) ne possède toutes les ressources pour produire un smartphone.

Répartition des matériaux critiques sur la planète (extraction et raffinage)

Lieux d’extractions et de raffinages des matériaux critiques ( source )

Parmi les métaux nécessaires pour le numérique on trouve notamment le cobalt (utilisé dans nos batteries). Plus de la moitié du cobalt provient de la République Démocratique du Congo (RDC ou Congo-Kinshasa).

Fragments purs de cobalt

Cobalt pur

L’extraction de coblat en République Démocratique du Congo

Les conditions d’extraction du cobalt en RDC sont catastrophiques. On pourrait aborder le travail des enfants, les conditions dangereuses dans lesquelles les mineurs doivent effectuer leur travail, les répercussions environnementales désastreuses notamment sur une des plus grandes forêts de la planète…

Mais au dessus de tout cela se tient la pire des conséquences de cette course au cobalt : les conflits armés.

Depuis des décennies, la République Démocratique du Congo est dans une situation politique instable. Des groupes armés sécurisent leur financement en s’appropriant et exploitant les gisements de cobalt. Il en résulte toutes les atrocités qui sont les conséquences des guerres :

  • massacres des populations (estimation 5 millions de morts)
  • mutilation des populations
  • viol des femmes

En savoir plus sur la guerre du Congo

Les solutions possibles

Contre ce problème, on pourrait envisager d’arrêter nos importations de cobalt de la RDC. Mais cela est compliqué car ce pays procure trop de minerai pour qu’on puisse s’en passer. Du coup, le cobalt congolais voyage et passe par de nombreux pays avant de finir dans notre matériel sans qu’on puisse savoir avec certitude où il a été extrait.

La Commision Européenne travail sur un “ Critical Raw Materials Act “ pour limiter au mieux les effets indésirables de nos consommations de métaux critiques, ainsi que pour trouver une certaines souveraineté.

La meilleure solution pour limiter cette guerre en RDC reste encore de limiter au maximum notre demande en cobalt. Il convient donc de limiter le plus possible l’achat et le renouvellement de nos équipements numériques.

Pour aller plus loin

Je vous invite à écouter le témoignage poignant de David Maenda Kithoko dans sa conférence, pour une écologie décoloniale du numérique.

Voici les sources et articles intéressants sur le sujet :

Retour aux articles